L'actualité bien assaisonnée de Nice

L’argile

Vous en avez forcément entendu parler. Vous n’en avez entendu que du bien. Mais, à vrai dire, vous ne l’utilisez pas. Peut-être ne savez-vous pas comment vous en servir. Je vais essayer de vous aiguiller… Il faut remonter trois millénaires avant notre ère pour retrouver les premiers grecs et les égyptiens qui utilisaient l’argile pour soigner leurs blessures, troubles digestifs, intoxications, hémorragies et tant d’autres maux… L’argile a parfaitement traversé les siècles et a finalement soigné de nombreux continents, des personnes de tous âges.

Franchement, il a fallu arriver au XXème siècle pour que ses bienfaits soient classés aux oubliettes par les géants pharmaceutiques et de la pétrochimie pour imposer leurs traitements chimiques et tenter d’effacer les bienfaits des traitements naturels utilisés depuis des siècles. Avec la crise, la difficulté à se soigner, la réalité des mauvais résultats de certains médicaments et de leurs nombreux effets secondaires, mais aussi grâce à l’information qui circule de mieux en mieux et qui nous fait découvrir des tonnes d’inepties à tous niveaux, nous souhaitons manger mieux, consommer mieux, revenir aux choses simples, aux carnets de notes de nos grands-mères et je vous assure qu’il était temps… Dieu merci, il existe des scientifiques honnêtes et surtout courageux, qui se battent contre les diktats du monde industriel qui s’est trop longtemps cru au dessus de tout. L’argile revient donc en force. Et c’est juste nécessaire.

L’argile doit être pure et séchée naturellement au soleil. C’est important, car dans tous les domaines, on retrouve cette course à l’argent et pour un maximum de rentabilité, certaines sont séchées au four électrique : la qualité de l’argile sera bien moindre.
Autre chose : Choisissez de l’argile en poudre et non des produits à base d’argile, pas de produits « tout prêts » car, encore une fois, vous pourriez bien être lésés. L’argile ne peut-être mélangée à des produits « chimiques » et les quantités d’argile introduites dans ces produits-là pourraient être si infimes qu’ils n’auraient aucun effet ! Je vous l’accorde, c’est une vraie galère de devoir composer sans cesse avec ces gros industriels à l’affût de tout ce qui pourrait remplir leur tiroir-caisse.

Pour toutes vos préparations, n’utilisez pas de récipients plastiques ou métalliques. Un bol en porcelaine, ou un verre très épais fait très bien l’affaire. Pour mélanger l’argile, utilisez impérativement une cuiller en bois.

Que contient l’argile ?

De nombreux minéraux : silice ou silicium principalement, aluminium, fer, magnésium, calcium, cuivre, sodium, potassium, manganèse, cuivre, cobalt… Certaines argiles sont plus riches en alumine, d’autres en fer, d’autres encore en magnésium !  La silice, présente jusqu’à 60 % est indispensable au corps humain, puisqu’elle est indispensable à la solidité des ligaments, des os, de la peau, des cheveux, des vaisseaux sanguins, du système immunitaire. Avec l’âge, la silice diminue irrémédiablement et entraîne de nombreux soucis de santé comme l’ostéoporose, les lombalgies, l’arthrose, l’artériosclérose mais aussi, les rides ! (Référence, chez votre petit libraire préféré : Le livre de Philippe Chavanne, 200 remèdes à l’argile, à conserver sur votre table de chevet !)

Les propriétés de l’argile sont très étendues :

• Absorbante. : L’argile agit comme un buvard, en épongeant les liquides, le gras, les odeurs, les toxines, les gaz nocifs… Voilà pourquoi elle est efficace pour traiter les peaux et les cheveux gras puisqu’elle est hydratante et adoucissante pour vos masques et vos shampooings, idéale pour soigner une plaie, chasser un poison de l’organisme…

• Adsorbante. L’argile fixe les toxines et favorise leur élimination.

• Antiseptique. L’argile élimine sur son passage tous les indésirables, bactéries et virus. Et, contrairement aux antiseptiques classiques, elle ne détruit pas les cellules environnantes : elle favorise la reconstitution cellulaire. Elle est donc parfaitement indiquée pour traiter une petite plaie, une coupure, un aphte…Car elle est aussi cicatrisante, grâce à la présence d’alumine. Les argiles les plus puissantes cumulent les avantages d’une action antibiotique et anti-inflammatoire à laquelle il faut ajouter des propriétés antivirales et antiparasitaires.

• Régulatrice et antiacide. On l’utilise donc pour soulager les problèmes intestinaux et gastriques, par voie orale.

• Energisante. Idéale lors d’une baisse de tonus ! Mais aussi décontractante, pour soulager un mal de dos, des rhumatismes… ou simplement dans le bain, pour se relaxer après une journée éreintante. Je vous donnerai quelques recettes simples.

Capture d’écran 2016-01-24 à 11.23.30

Il existe plusieurs sortes d’argiles (voir plus bas, comment choisir mon argile) : l’Argile montmorillonite, l’Argile illite, l’Argile kaolinite, l’Argile attapulgite (etc…) et de différentes couleurs, vertes, blanches, rouges, jaunes, mais la couleur n’a que peu d’importance. Selon le Docteur Jade Allègre (Association L’homme et l’Argile) « La couleur ne donne pas d’indication réelle, elle n’est due qu’à des éléments « collés » à la surface de leur structure. »

De même et concernant les contre-indications : « L’argile n’est jamais toxique. » dit Jade Allègre « Toutefois, si vous souffrez d’hypertension, commencez progressivement, en ne la prenant qu’un jour sur deux. Si vous suivez un traitement oral avec de l’huile de paraffine, le mieux est d’arrêter ce traitement qui risque d’entraîner des carences en vitamines liposolubles, il vous faudra ensuite attendre un mois avant de pouvoir consommer de l’argile.

En revanche, aucun problème avec les huiles végétales : vous pouvez manger l’argile en cours ou en fin de repas. Beaucoup de peuples la trouvent si délicieuse qu’ils aiment s’en régaler au dessert…

Si vous souffrez d’un cancer du tractus digestif, ne prenez l’argile que sous la supervision d’un bon spécialiste. Et si vous avez déjà fait une occlusion intestinale dans le passé, abstenez-vous : les argiles ne créent pas d’occlusion intestinale chez une personne qui n’en a pas fait auparavant. En revanche chez une personne prédisposée, le principe de précaution incite à les éviter.« 

Il est préférable de prendre l’argile au coucher, plutôt qu’au lever, mais sachez que vous pouvez aussi la prendre au cours des repas… Si vous êtes sujet à la constipation, prenez-la le soir avant d’aller dormir.

La dose ? une demi-cuiller à café ou une cuiller à café dans un verre d’eau minérale. D’abord vous remplissez votre verre, ensuite vous déposez en surface l’argile. Vous la laissez descendre au fond du verre. Pour une cure (de trois semaines environ), préparez votre préparation le matin, et buvez-la le soir. Vous la remuerez au dernier moment avec une cuiller en bois. Les trois premiers jours de cure, ingérez uniquement l’eau et laissez au fond, l’argile, pour habituer votre corps. Ensuite, mélangez, et buvez le tout. L’argile restante au fond du verre est à jeter dans la poubelle, n’allez pas boucher votre évier !!!

Quel est le principe, le fonctionnement de l’argile par voie orale ? Elle reste dans le tube digestif et agit sur tous les organes à distance, ceux-ci vont se nettoyer et se régénérer « et vous pourrez ressentir parfois un picotement, une petite douleur localisée. Si l’ingestion d’argile fait apparaître des crampes d’estomac ou des sensibilités rénales, cela ne signifie pas qu’elle abîme ces organes mais bien au contraire qu’elle est en train de travailler à cet endroit et de guérir. Elle vous révèle que ces organes étaient malades à bas bruit, sans donner encore de signes cliniques. Consommer l’argile permet ainsi de faire le point sur son propre état de santé et d’avoir un diagnostic précoce sur tout le corps. » explique le Dr Allègre.

clay_green_illite_view1

Comme l’argile a un pouvoir absorbant, il faut la boire à distance de vos médicaments, homéopathie ou autres traitements… Deux heures au minimum…

Je vous invite à vous rendre sur le site de l’association du Docteur Allègre, L’homme et l’Argile, vous y découvrirez des trésors de conseils. (Renseignements et informations au 01 42 77 25 17)

Si vous avez une petite heure devant vous, visionnez cette interview de ce médecin si sympathique. Moi, je me la passe en boucle, j’adore !!!

Pour l’usage externe, vous pouvez l’utiliser en masque pour le visage, un coup, un bleu, une douleur, mais aussi en cataplasme sur des articulations douloureuses. Pour le visage, mélangez l’argile à de l’eau minérale avec une cuiller en bois, et appliquez sur le visage, en évitant le contour des yeux. Vous pouvez le retirer avant que l’argile soit sèche avec de l’eau tiède, tout doucement. Une fois par semaine est un bon rythme.

En application prolongée, déposez votre mélange (il ne doit pas être liquide pour ne pas couler) dans un tissu propre, de préférence en coton, de 2 ou 3 centimètres d’épaisseur, mettez une gaze entre le cataplasme et l’argile (pour éviter de vous épiler les poils au moment de la retirer) et enveloppez l’articulation ou l’organe à soigner et laissez poser  durant toute la nuit sur cette partie. Le bandage ne doit pas être trop serré.  Soignez une seule partie de votre corps à la fois. Si votre cataplasme vous créé la moindre gêne, retirez-le. Vous pouvez réessayer en maintenant la compresse une demi-heure. Laissez votre corps s’habituer. Allez-y progressivement.

Faites un cataplasme froid sur une zone enflammée et congestionnée. Un cataplasme tiède sera posé sur une partie à revitaliser, comme une fracture, la vessie, le foie. (pour obtenir une argile tiède, l’idéal c’est de la faire réchauffer au soleil, mais s’il pleut, réchauffez votre préparation au bain-marie. En tout cas, jamais, jamais au micro-ondes…

Ne réutilisez jamais l’argile qui a déjà servi. Pour la bonne raison qu’elle a absorbé toutes les impuretés de la partie malade et qu’elle est bonne à rejoindre la poubelle ! Lavez soigneusement le linge que vous avez utilisé.

N’interrompez pas votre soin en cours de cure ou de traitement, allez jusqu’à la guérison.

Vous pouvez poudrer les fesses de bébé avec l’argile, car, je ne vais rien vous apprendre, le talc classique acheté un peu partout est de moins en moins naturel et… de plus en plus chimique. De même, si vos bambins s’écorchent les genoux et craignent la désinfection classique, saupoudrez la petite plaie avec l’argile et laissez les impuretés sortir… S’il reste un peu d’argile dans la plaie, elle sortira plus tard, pas d’inquiétude…

En bref, comment choisir mon argile ?

Pour faire simple et court, choisissez de l’argile verte en poudre. Concassée, elle contient encore du sable, ce qui n’est pas grave par voie externe mais n’est pas nécessaire par voie interne. Choisissez-la 100 % pure et naturelle.

L’argile attapulgite a un fort pouvoir absorbant.  Usage : Voie orale pour traiter l’ulcère d’estomac, constipation, diarrhée, reflux gastriques.

L’argile montmorillonite est de qualité supérieure, riche en silice, phosphates, potasse,  oxyde de magnésium, oxyde de fer, oxyde de manganèse, oxyde d’aluminium et soude et une grande quantité de magnésie. C’est l’argile la plus fréquemment utilisée de par sa pureté et ses propriétés absorbantes, désintoxicantes, reminéralisantes. Usage : Voies interne et externe

L’argile kaolinite possède des vertus antibactériennes, anti-inflammatoires, cicatrisantes. Usage (voies interne et externe) : Voie orale : Pansement pour la muqueuse gastrique ou intestinale, constipation, intoxications alimentaires. Voie externe : Masques, cataplasmes, bains de bouche, gargarismes, et fesses de bébé !

L’argile illite est bien connue dans le Nord de la France, elle a un grand pouvoir d’absorption. C’est la préférée du Docteur Jade Allègre et de beaucoup d’entre nous, car c’est sûrement la plus facile à avaler. Usage : Voies interne et externe, en masques, cataplasmes, pathologies gastro-intestinales, ballonnements, plaies, entorses…

Bien entendu, tout est affaire de goût, donc l’idéal c’est de goûter chaque argile et choisir celle que vous préférez, ce sera sûrement celle qui sera le plus adaptée à votre corps. Faites-vous confiance, et surtout, si vous commencez une cure d’argile, parlez-en à votre médecin car cette cure n’est pas compatible avec la prise de médicaments car elle peut en absorber les effets et aussi si vous avez déjà fait une occlusion intestinale, de l’hypertension… Seul votre médecin traitant, qui vous connait bien, saura vous dire…

J’ai du mal à savoir s’il y a des précautions d’emploi pour les femmes enceintes et les jeunes enfants, donc, dans le doute, précautions d’emploi d’usage, c’est à dire, pas d’utilisation sans avoir pris conseil auprès de votre spécialiste.

Si vous êtes arrivés à ce stade de mon article, c’est que celui-ci vous intéresse ! Alors je vais vous dire aussi que vous pouvez utiliser l’argile pour les tâches ménagères, car son pouvoir super absorbant résoudra les tâches de graisse sur les vêtements, les meubles.  Ajoutez un peu d’argile dans l’eau de vos animaux domestiques, ils ne se porteront que mieux (sans jamais dépasser 2 c à soupe d’argile par demi-litre d’eau).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X