Bischoffsheim ou l’amour
des étoiles

233

[dropcap]I[/dropcap]l se pourrait qu’il y ait autant de niçois n’ayant pas visité l’Observatoire de Nice que de parisiens qui n’aient jamais mis un pied sur la Tour Eiffel… Dommage ! C’est un lieu magique qui se mérite ! Encore un dans notre belle région ! Direction le Boulevard de l’Observatoire, prenez d’abord rendez-vous sur internet et soyez à l’heure car le guide n’attend pas !

IMG_0001

C’est un domaine privé de l’État dont l’accès ne se fait qu’accompagné d’un chercheur astro-physicien, transformé pour la balade en guide du lieu de ses recherches, car c’est avant tout le rôle de cet endroit privilégié, dans lequel 70 scientifiques travaillent sur l’activité interne du soleil et autres mystères.

Nice et Paris ont des points communs, plus qu’on ne le croit : Entre autre le fait que l’architecture de l’Observatoire de Nice ait été conçu par le même homme que l’Opéra du même nom à Paris : Charles Garnier. Le financement de ce projet fou vient d’un banquier richissime, Monsieur Bischoffsheim, passionné d’astronomie, qui acheta 35 hectares au sommet du Mont-Gros. Nous sommes en 1878.  Et si je vous parlais de la Tour Eiffel tout à l’heure, ce n’est encore pas un hasard : En effet, Gustave Eiffel a inventé le système mécanique qui permet à la coupole de tourner…

Ne vous attendez pas à une visite de type planétarium, surtout pas en pleine journée. N’oubliez pas que nous sommes sur un lieu de travail et non pas sur un lieu à vocation à recevoir du public. Donc pas de reproduction du ciel. On regrette même qu’il n’y ait pas quelques photos du résultat des excellentes recherches qui ont eu lieu depuis plus d’un siècle. Le guide, qui je vous rappelle est chercheur avant tout, est très technique dans ses explications. Il pose parfois quelques questions, j’ai regretté de ne pas avoir révisé quelques notions avant de partir !

Vous rentrerez dans le grand dôme pour voir une lunette monumentale et comprendre son fonctionnement. Je ne vous dis pas tout, il faut monter pour voir ! Sachez que ces instruments sont en état de marche, il ne s’agit pas d’un musée !

IMG_0047
IMG_0046
_MG_0057

_MG_0059

_MG_0065

_MG_0054
_MG_0062_MG_0095
    _MG_0100 _MG_0104

Concrètement, le site est enchanteur et n’oubliez pas votre appareil photo pour prendre la vue panoramique de Nice à 370 mètres d’altitude. Vous êtes autorisé à prendre les photos dans l’Observatoire, alors n’hésitez pas, il s’agit de la plus grande coupole mobile d’Europe, c’est pas tous les jours !

 IMG_0011
IMG_0035
 IMG_0024
IMG_0034

En ce qui me concerne, je serais bien restée là-haut sous les pins cernée par les fragrances de résine miellée. Une balade olfactive que j’aurais aimé poursuivre plus longtemps et peut-être apprendre le long du parcours, grâce à des petits panneaux initiatiques,  quelles sont ces espèces végétales que nous côtoyons, d’autant que je crois savoir qu’il y en a près de 300.

_MG_0091

IMG_0088
IMG_0036
IMG_0008

 

  IMG_0123 IMG_0073

N’oubliez pas vos baskets, vos muscles et une bouteille d’eau. Vous pourrez en acheter une sur place, et si vous l’avez oubliée dans votre sac à dos, prenez-en une au guichet, avant de partir… Surtout s’il fait 30° comme aujourd’hui. Le chemin grimpe pas mal, il n’y a pas de plat, et le dernier effort demande de monter des escaliers ! La visite dure deux heures, et comme vous êtes sur un site protégé et surveillé, ne pensez pas à finir votre visite plus tôt… D’ailleurs, je ne vois pas ce qui ferait que vous souhaitiez vous échapper !

IMG_0077
IMG_0078

IMG_0085

 

IMG_0071 IMG_0013 IMG_0112 IMG_0106

Renseignements utiles :

Réservez votre place sur www.oca.eu
6 euros pour les adultes, 3 euros pour les enfants et étudiants. Gratuit pour les moins de 6 ans, mais mon avis est qu’ils peuvent s’ennuyer un peu, sauf s’ils sont de la lignée de Galilée 🙂

IMG_0125

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X